Apnée du sommeil : quels sont les symptômes ?

L’apnée du sommeil est une maladie respiratoire dont le symptôme principal se manifeste la nuit. Pendant le sommeil, le malade connait de brèves interruptions respiratoires entrainant un manque d’oxygénation de l’organisme. Lorsqu’elles sont répétées tout au long de la nuit, les apnées altèrent la qualité du sommeil et la santé globale du patient.

Le blocage des voies respiratoires ainsi que la diminution du tonus musculaire sont à l’origine des apnées du sommeil. Il en résulte d’importantes conséquences pour la santé : baisse du niveau d’oxygène dans le sang, fatigue au réveil, difficultés de concentration, etc.

Dresser un diagnostic

Si les apnées du sommeil ne sont pas diagnostiquées, elles ne peuvent pas être traitées. Si l’on est constamment épuisé au réveil et victime de somnolence en journée, il est important de consulter un médecin. Non traitée, la maladie est potentiellement mortelle. Elle augmente les risques de maladies cardio-vasculaires telles que l’infarctus ou l’accident vasculaire cérébral (AVC). Elle provoque aussi de l’hypertension et diverses complications médicales.

chambre-coussin

Par ailleurs, l’apnée du sommeil a des conséquences sur la vigilance en journée pouvant entrainer des accidents du travail ou de la circulation… Le syndrome a aussi des répercussion sur la vie personnelle et professionnelle : manque d’enthousiasme, concentration en baisse…

Pour diagnostiquer la pathologie, on pratique un examen médical appelé polysomnographie. Son objectif est de mettre en évidence les troubles respiratoires du patient pendant son sommeil, mais également le ronflement, les mouvements du corps…

Traiter l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est une pathologie qui se traite de différentes manières, en fonction de la cause et de la gravité des symptômes. Les principaux traitements consistent à perdre du poids, à pratiquer de l’exercice physique, à suivre une thérapie respiratoire, à porter un appareil dentaire ou nasal pendant le sommeil, ou à pratiquer une chirurgie correctrice.

Le plus souvent, l’utilisation d’un respirateur permet de traiter efficacement les apnées du sommeil. Cette machine a pour mission de réguler la respiration en insufflant de l’air dans les voies respiratoires pendant le sommeil. Equipé d’un masque relié au respirateur, le patient s’endort ainsi avec une assistance respiratoire qui empêche la survenue d’apnées. Les nuits redeviennent réparatrices. La somnolence diurne et la fatigue disparaissent. La qualité de vie s’améliore indéniablement.

Si l’apnée du sommeil est la conséquence d’une malformation telle qu’une hypertrophie des amygdales, il peut s’avérer nécessaire de réaliser une intervention chirurgicale. A noter que la pathologie se traite aussi en adoptant une meilleure hygiène de vie (alimentation, perte de poids, sport…).

Prévenir l’apnée du sommeil

La prévention de l’apnée du sommeil est possible en suivant quelques conseils simples. Tout d’abord, il est recommandé de dormir sur le côté. Il faut éviter la prise de somnifères. L’alcool est également à proscrire. Il convient aussi de pratiquer une activité physique quotidienne et de manger sainement pour éviter la prise de poids.

Dans tous les cas, si vous êtes sujet aux apnées du sommeil, consultez votre médecin ou un professionnel de santé qualifié. Il pourra vous orienter sur les soins les plus appropriés à votre situation.