La viticulture en Amérique du sud

L’entrée de culture de la vigne en Amérique du sud

La culture de la vigne a été introduite en Amérique du sud au XVIe siècle par les missionnaires espagnols présents dans trois pays de l’Amérique du sud : Argentine, Chili et Pérou. Cette culture fit son entrée au Brésil par le biais des jésuites portugais. Dès l’an 1520, les fermes de la Nouvelle Espagne en Basse Californie au Mexique, ont vu les premières vignes plantées par Hernan Cortès.

Les conditions climatiques favorables à cette culture

Au pied de la cordillère des Andes dans les zones de plaines, est plantée la vigne. Ce sont des régions qui jouissent d’un climat idéal avec des saisons hivernales pluvieuses et estivales chaudes et sèches. La cordillère des Andes sert d’abri aux vents humides du Pacifique. C’est dans ces conditions géographiques et surtout climatiques que la culture de la vigne est pratiquée en Amérique du sud. A travers deux pays de l’Amérique du sud, vérifiez ici comment se présente le tableau de la situation de la viticulture dans ce sous-continent.

L’exemple de deux pays producteurs de vins

En effet, les meilleurs vins de cépage de qualité, d’excellents vins, sont produits essentiellement par deux pays de l’Amérique du Sud : l’Argentine et le Chili. Ce sont deux pays qui valent la peine d’être visités pour goûter aux bons vins comme cela est proposé au Chateaudepommard.com. Le vin est produit en Argentine depuis plus de deux siècles. Le premier vin produit était extrait du raisin blanc Criolla. Les zones et régions en Argentine qui sont propices à la culture de la vigne sont les zones arides et les pentes fertiles situées au pied de la Cordillère des Andes. La Chili a été le premier pays de l’Amérique du sud où la vigne a été plantée pour la première fois. Cela s’est produit vers 1520, lorsque les Frères Francisco de Carabantes et Bartolomé ont importé les plants au port de Concepcion.