Une nouvelle loi sur la protection des données ?

Il n’y a pas si longtemps, très peu d’organisations auraient entendu parler de la protection des données. Les subtilités de ce nouveau domaine du droit et de la loi étaient considérées par de nombreuses entreprises comme un sujet de « niche » qui ne concernaient pas leurs activités quotidiennes.

Ces temps sont définitivement révoqués : chaque jour, la protection des données affecte toutes les organisations et tous les individus en France. De manière générale, les gens sont de plus en plus conscients que leurs données personnelles sont précieuses et doivent être protégées. Toutefois, les récents gros titres sur les pertes de données rappellent qu’il y a encore beaucoup à faire en termes d’évaluation et de traitement des risques associés à certaines données personnelles sous format électronique et en ligne.

Les récents incidents liés à la violation et au piratage de données impliquent parfois des dizaines de millions d’individus. Par exemple, Sony a reçu une amende de près de €300,000 pour la perte de certaines données de 85 millions de ses utilisateurs.

L’actuelle loi sur la protection des données en Europe a été adoptée en 1995, quand personne n’aurait pu prédire la myriade d’activités désormais accessibles sur Internet.
Ceci explique en partie la proposition de l’Union Européenne de réviser la directive de 1995 avec un nouveau règlement qui transformera entièrement le régime de protection des données.

En effet, la portée de la protection des données est vaste. Pratiquement chaque organisation a des obligations de protection, qui varient en fonction de son secteur, sa taille, son statut (entreprise commerciale ou à but non lucratif), le types de données à caractère personnel collectées et traitées, à quelles fins, et la nature des risques encourus lors d’une mauvaise utilisation, de la communication ou de la perte de ces données. En cas de panne ou de sinistre, de nombreuses organisations se tournent actuellement vers des spécialistes comme le service de récupération de données avec Iron Mountain qui permet de minimiser les dégâts et les pertes financières.