Une forte croissance économique en Afrique

A l’heure actuelle, on dénombre une considérable croissance économique dans certaine région d’Afrique tout comme dans beaucoup d’autre pays africains. Cette croissance économique est due en grande partie au pétrole, au gaz et à l’extraction minière. Pourtant en parallèle, le niveau de pauvreté ne recule en rien avec des jeunes en quête de travail mieux rémunéré.

D’ailleurs comme le préconise le rapport, en Afrique subsaharienne, environ 80% de la main d’oeuvre continuera à travailler au sein de petites exploitations agricoles ou bien dans des entreprises familiales au détriment du secteur salarié formel qui lui, est pourtant en pleine ascension dans d’autres pays.

Fonder davantage de grandes entreprises

Pour développer l’emploi des jeunes dans le secteur dit  » formel  » de cette région d’Afrique, il faudrait miser sur des investissements en faveur de grandes entreprises afin de générer davantage d’emplois salariés. Mais ce n’est pas tout, l’accès aux terres ainsi qu’aux infrastructures en passant par la formation professionnelle devra être améliorées, ce qui entraînera par la même occasion la prospérité des petits entrepreneurs et agriculteurs locaux.

Rendre l’éducation plus accessible

Emploi Afrique : L’éducation scientifique et technologique devraient être rendues plus accessibles aux jeunes africains, tandis que l’enseignement supérieur devrait quant à lui s’adapter plus spécifiquement aux besoins du marché du travail.

En revanche, des progrès ont été réalisés du côté des formations scientifiques en partenariat avec des pays tels que la Chine, l’Inde ou le Brésil car celles-ci tendent à se développer pour les jeunes africains.


Développer les compétences pour une meilleure rémunération

Si les gouvernements africains s’investissaient vis à vis de l’éducation et de la formation professionnelle, la main d’oeuvre des jeunes africains pourrait devenir très prisée à l’échelle internationale.

Enfin, il paraît également primordial de pouvoir apporter aux plus jeunes enfants une certaine qualité d’alimentation ainsi que des soins de santé de base pour l’ensemble de la population qui sont des facteurs de réussite pour la croissance de la productivité.