Les étudiants en DCG et les outils comptable modernes

Après un baccalauréat technologique STMG, certains jeunes bacheliers peuvent être tentés de poursuivre leurs études et viser l’obtention d’un diplôme de comptabilité et de gestion, ou DCG. Quelle est cette filière ? En quoi consiste-t-elle ? Forme-t-elle les étudiants à l’utilisation des outils comptable modernes ?

Devenir expert comptable

Le DCG – ou Diplôme de Comptabilité et de Gestion, désigne le premier des trois échelons qui composent la filière comptable. Il consiste en un cycle de 3 ans et permet aux étudiants, après obtention de  leur diplôme, d’intégrer un DSCG, le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. Celui-ci équivaut à un Bac + 5. La formation doit être conclue par l’obtention du diplôme d’expert-comptable à Bac + 8.

Le premier échelon, sanctionné par le DCG, constitue la base de la formation, c’est lors de ce cycle que l’étudiant acquiert les connaissances générales nécessaires à la continuation de sa formation d’expert-comptable. Il est suffisant pour pouvoir travailler dans un cabinet d’expertise comptable et autres cabinets de conseils ainsi que dans les services comptables, financiers ou encore juridiques des entreprises.

Une fois le DCG obtenu, l’étudiant peut poursuivre son cursus dans l’espoir d’obtenir son Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion ou alors s’orienter vers un master. S’il choisit de poursuivre vers un DSCG, il pourra, une fois ce diplôme obtenu, faire son stage d’expertise comptable.

Intégrer la formation

La filière DCG est principalement destinée aux élèves issus d’un baccalauréat technologique STMG mais aussi aux élèves d’ES ou de S. On peut y postuler une fois le baccalauréat obtenu. Intégrée dans des lycées – public et privé, ou des établissements spécialisés comme l’ESCG on peut également y accéder par la voie de l’apprentissage ou préparer ce diplôme à l’université. La sélection d’entrée est faite sur dossier par les établissements.

L’objectif de cette filière est de former des étudiants aux métiers de la comptabilité afin qu’ils puissent être capables d’exploiter et d’interpréter des informations financières et économiques afin d’assurer la gestion interne des entreprises et de leur permettre de satisfaire aux obligations réglementaires et légales.

Si le DCG est la formation de base, elle permet tout de même à l’étudiant de développer son autonomie et d’acquérir des compétences professionnelles dans les domaines de la comptabilité, mais aussi en droit des affaires, droit social, droit fiscal, en management, en économie et aussi en informatique et en gestion.

Les étudiants en DCG sont-ils formés à l'utilisation des outils comptables modernes 2

Les compétences

Les étudiants ayant obtenu leur diplôme de comptabilité et de gestion sont capables d’analyser et d’interpréter toutes les opérations courantes d’une entreprise mais aussi d’enregistrer de les enregistrer dans le système d’information comptable. Ils sont tout à fait capables de prendre en charge la rédaction des déclarations sociales et fiscales qui correspondent aux états financiers des différentes structures pour lesquelles ils travaillent.

Ils sont aussi habilités à fournir les informations nécessaires à la gestion, de prendre ou même de donner des conseils relatifs aux décisions financières importantes, notamment en ce qui concerne la trésorerie, les investissements ou, par exemple, les crédits clients.

Ce premier diplôme a pour but de préparer les étudiants aux premières expériences professionnelles, que ce soit sur le point de vue individuel, la gestion d’une entreprise ou les responsabilités économiques et financières. C’est toutefois au cours du DSCG que l’étudiant pourra acquérir les compétences complètes dans les domaines de la finance, de la gestion et de la comptabilité.

Enfin, pour devenir expert-comptable à part entière, il faut compléter sa formation par l’obtention du diplôme d’expert comptable qui équivaut à un bac + 8 et incluse trois ans de stage et de formation directement au sein des entreprises. Ce stage peut être accompli en France ou à l’étranger et donne lieu à une rémunération équivalente à celle d’un salaire.