Le salar d’Uyuni, joyau de la Bolivie !

Besoin de vacances et de dépaysement? L’altiplano bolivien et ses paysages hors du commun n’attendent que vous ! Parmi les sites naturels extraordinaires à découvrir en Bolivie, celui du Salar d’Uyuni et les provinces voisines des Lipez ne cesseront de vous émerveiller. Les paysages à couper le souffle des lagunes colorées, le spectacle fascinant des fumeroles soufflées par les geysers au lever du soleil, l’immensité blanche du plus grand désert de sel au monde et la majesté des volcans de la cordillère des Andes forment un panorama inoubliable et unique au monde, qu’il est possible de parcourir en peu de jours.

La traversée du Salar d’Uyuni et des provinces des Lipez peut être effectuée au départ de la ville d’Uyuni ou de celle de Tupiza, plus au sud. A Uyuni, les locomotives à vapeur et les vieux wagons du cimetière des trains témoignent de l’époque dorée de l’industrie minière de la région de Potosí. Les environs de Tupiza quant à eux regorgent de très belles formations rocheuses sculptées par le vent, telles que la Quebrada Palala ou El Sillar.

A 3.650 m d’altitude, la surface blanche du Salar, d’une superficie d’environ 11.000 km², s’étend à perte de vue. Jusque dans les années 1960, des habitants de la région entreprenaient sa traversée à pied durant plusieurs jours, emmenant avec eux des caravanes de lamas chargés de denrées à échanger avec les voisins chiliens.

Salar de Uyuni, Bolivie - Crédit Bolivia Excepcion

Salar de Uyuni, Bolivie - Crédit Bolivia Excepcion

La saison des pluies venue, la Salar se transforme en un immense miroir dans lequel vient se refléter le ciel constituant un tableau exceptionnel et une aubaine pour les amateurs de photographie.

Les abords du Salar comptent plusieurs villages dans lesquels faire une pause. Celui de Colchani, à une vingtaine de kilomètres d’Uyuni, vit principalement de l’exploitation artisanale du sel. Au nord du Salar, le village indien de Tahua, entre autres, abrite plusieurs vestiges archéologiques préhispaniques et celui de Coquesa conserve des momies.

Au cœur du Salar, l’île Incahuasi, peuplées de viscaches et de cactus géants pouvant atteindre jusqu’à 10 mètres de haut offre une vue panoramique remarquable.

Cap maintenant vers le Sud du Salar et les provinces des Lipez, sud et nord. En rejoignant la Route des Joyaux le long de la frontière chilienne, on longe les volcans de la cordillère aux couleurs ocre, gris, blanc… Les lagunes peuplées de flamants roses défilent sous vos yeux, avant d’entrer dans la Reserve de faune andine Eduardo Avaroa.

Là, les paysages incroyables, quasi irréels, se succèdent sans jamais perdre en intensité.  La Laguna Colorada et la Laguna Verde, dont les eaux sont colorées par les différentes algues qu’elles contiennent, le Désert de Dali, tout droit sorti de l’imaginaire du peintre catalan et celui de Siloli, parsemés d’étranges formations rocheuses dont celle de l’Arból de Piedra sont autant de raisons de se lancer dans l’aventure.

Pour vous aider dans l’organisation d’un voyage inoubliable au cœur de l’altiplano bolivien, n’hésitez pas à contacter l’équipe de professionnels de Bolivia Excepción, l’agence de voyage en Bolivie