Qu’est-ce que le référencement White Hat ?

Le fait que tous ceux qui possèdent un site commercial souhaitent se placer en belle position sur Google fait que la concurrence devient de plus en plus rude, entre les sites et entre les référenceurs. Par conséquent, certains sont tentés (!) de miser sur toutes les techniques possibles pour assurer un bon positionnement de leurs sites.

Le fait que tous ceux qui possèdent un site souhaitent se placer en belle position sur Google fait que la concurrence devient de plus en plus rude, entre les sites et entre les référenceurs. Par conséquent, certains sont tentés (!) de miser sur toutes les techniques possibles pour assurer un bon positionnement de leurs sites.

On peut ainsi catégoriser les techniques de référencement en deux familles : les techniques White Hat et les techniques Black Hat. Voyons de plus près ce que c’est que le White Hat.

Principes du référencement White Hat

Pour attribuer un bon positionnement à un site, Google prend en compte différents critères de référencement. Ainsi, pour être bien positionné, chaque site devra être référencé en tenant compte de ses différents critères comme le nombre de liens pointant vers son site, la qualité du contenu web, l’ergonomie du site et la facilité de navigation, les balises méta et bien d’autres critères qui font qu’un site peut potentiellement obtenir un bon positionnement.

Pour être sûr d’être bien visible sur le Net, un site doit ainsi satisfaire tous les critères connus de Google, sans franchir la ligne. C’est ce que l’on désigne par « technique de référencement White Hat ». Tous les opérateurs qui visent donc à améliorer la visibilité d’un site en essayant de respecter les règles imposées par Google peuvent être catégorisés en tant que référenceurs White Hat.

Pour assurer un excellent référencement sur Google, les référenceurs ont souvent recours à différentes méthodes qui varient selon les besoins et les objectifs du propriétaire du site : référencement naturel, référencement longue traîne ou encore référencement payant

Si l’on ne parle que du référencement naturel, c’est une méthode qui englobe plusieurs techniques permettant à un site d’apparaître sur les premiers résultats de Google, en fonction de mots clés préalablement sélectionnés (cf. mot le plus tapé sur Google).

L’avantage de cette technique White Hat est de permettre au site d’être toujours sur les premiers résultats à long terme quoique les résultats ne soient surtout concrets qu’au bout de minimum six mois de référencement naturel, dès lors qu’il y a concurrence.

Outre le positionnement du site sur des requêtes clés, le contenu joue aussi un rôle important dans le référencement naturel : on fait en sorte que le contenu textuel soit toujours de bonne qualité, c’est-à-dire, pas de contenu dupliqué et uniquement des informations pertinentes, bien étayée et rédigée soigneusement (cf. optimiser référencement internet).

Le référencement naturel se diffère par contre du référencement payant, pour le fait qu’il faut attendre quelques mois avant de voir de vrais résultats, contrairement au référencement payant, qui permet à un site d’être sur les premiers résultats en seulement quelques jours de référencement (cf. gestion campagne liens sponsorises).

Le référencement White Hat : ses avantages

Dans la pratique du référencement, il faut rester toujours vigilant, car à la moindre faute, Google peut pénaliser définitivement le site. En optant pour la technique White Hat, c’est-à-dire en s’assurant de toujours référencer un site conformément aux règles imposées par Google, on a plus de chance de voir son site bien positionné, et ce, à long terme. Certes, les résultats peuvent être assez lents dans le cas du référencement naturel, mais, par la suite on peut s’attendre à voir son site en bonne position durablement.

Si on opte pour le référencement Black Hat, cela implique la pratique de techniques de référencement souvent frauduleuses (voir illégales) : le site peut se trouver rapidement en première position, mais, au cas où Google effectue un contrôle et qu’il détecte des pages satellites, des liens artificiels et des contenus textuels insensés… le verdict peut être strict : le site sera banni par Google et ne pourra ainsi plus être référencé sur ce moteur de recherche avant longtemps.

Revenons à la raison…

Pour une entreprise qui souhaite toujours être bien présente sur la toile, le référencement White Hat est donc la technique la plus fiable et la plus idéale. Et bien sûr, un référencement sérieux repose sur l’application de techniques non frauduleuses, mais qui sont conformes aux directives établies par Google.

Le référencement White Hat n’est pas tout simplement une technique qui assurer le bon positionnement d’un site, mais elle constitue également une technique de référencement éthique dont le principe est l’honnêteté et la transparence. Par conséquent, même s’il existe des moyens possibles qui permettent à un site d’avoir une visibilité optimale, il faut toujours opter pour des techniques « régulière » afin d’assurer la présence du site sur le web à long terme.