Reconversion professionnelle, comment s’y prendre ?

Le marché de l’emploi est en constante évolution, aussi bien pour les nouveaux diplômés que pour les plus anciens. Ces dernières années ont été très difficiles et beaucoup de travailleurs ont perdu leur emploi (malgré une récente accalmie qui ne devrait durer que très peu de temps). Dans cette situation, il existe plusieurs alternatives : créer une société pour devenir son propre patron, se reconvertir dans une autre activité ou même reprendre des études dans un secteur plus porteur.

Créer sa société : une solution d’actualité

Si Pôle Emploi a décidé de miser sur la création d’entreprise pour lutter contre le chômage, ça n’est pas pour rien. En effet, il est désormais possible de démarrer sa propre activité tout en continuant à percevoir ses indemnités chômage. Une option intéressante qui suscite des vocations depuis quelques mois.

La prise de risque est minime puisque vous continuez à recevoir de l’argent tous les mois. Vos revenus ne dépendent donc pas de votre activité. De plus, l’Accre offre une réduction de cotisations sociales la première année. De quoi commencer votre activité en toute sérénité.

Reprendre ses études dans un secteur d’activité plus porteur

L’idée a de quoi laisser perplexe. Pourtant, il existe de plus en plus d’étudiants ayant déjà connu le monde du travail. Même si étudiant rime bien souvent avec « peu d’argent », il existe quelques formules qui peuvent compenser le manque de revenus. C’est notamment le cas des formations en alternance. Comme son nom l’indique, vous alternez entre formation en école et travail en entreprise. Certes, les salaires ne sont pas exceptionnels mais c’est un bon compromis entre le fait de garder un salaire et reprendre ses études.

Pour réussir à retrouver le chemin de l’école sans trop de difficultés, il est essentiel de choisir un domaine d’activité qui vous plaise, mais surtout un qui soit porteur ! Inutile de reprendre ses études si la finalité mène au chômage. Tournez-vous vers les métiers de l’alimentation, les métiers liés aux services à la personne ou encore le Web. Tous ces secteurs ne connaissent pas la crise et sont en pleine expansion !