Préserver son matériel en utilisant un adoucisseur d’eau

L’adoucissement de l’eau est une opération qui a pour but de réduire la dureté de l’eau. Le problème de dureté est expliqué par l’existence de sels. De fait, les sels de calcium ou les carbonates présentent une faible solubilité et sont alors responsables de différents problèmes dans le cas d’une utilisation industrielle de l’eau : entartrage des chaudières à vapeur, encrassement des appareils d’osmose inverse (faisant décroître l’efficacité), présence d’écume dans les blanchisseries (faisant baisser les performances des produits nettoyants), etc.

Adoucir l’eau grâce à l’échange d’ions

Face à ce constat, comment faire face au problème de dureté de l’eau pour préserver ses appareils ? On fait généralement appel à un adoucisseur d’eau, fonctionnant grâce à la technique d’échange d’ions. Les sels de calcium présents dans l’eau sont supprimés et remplacés par des ions sodium. L’alimentation des osmoseurs ou des circuits fermés, ou encore le rinçage du verre sont des usages qui conviennent ensuite à la perfection à l’eau adoucie obtenue. Plus de trace de dépôts de tartre ! Les machines sont désormais sous protection.

L’adoucissement de l’eau, une technologie éprouvée

Les adoucisseurs sont adaptés à toutes les industries, peu importe leur besoin. Il est facile de les faire fonctionner et d’effectuer leur maintenance. Autre avantage, les adoucisseurs intègrent une régénération automatique et un système de contrôle centralisé, produisant une eau adoucie de meilleure qualité ; le tout avec une intervention réduite des techniciens, pour une production d’eau maximum de 80 m3/h. Sans oublier le contrôle automatique des cycles !

D’autres procédés, comme la nanofiltration et la déminéralisation, permettent de la même façon de produire de l’eau de process. C’est d’ailleurs généralement l’association de différents procédés qui permet de produire une eau de la qualité voulue. Les différents types de polluants sont en effet traités différemment selon chacune des technologies.