Pourquoi passer par un comparatif pour souscrire une assurance ?

Vous souhaitez souscrire un contrat d’assurance par choix ou par obligation et vous avez beaucoup entendu parler des comparatifs d’assurance censés vous aider dans votre décision mais vous êtes sceptiques. À quoi sert un comparatif assurance ? Pourquoi préférer un comparatif d’assurance à une souscription en agence ?

Comparateur d’assurance : des économies à réaliser sur les dépenses contraintes

Vous commencez à comprendre que dans le monde de l’assurance, il y a les contrats qu’on choisit par confort personnel et les contrats que la loi nous impose. Parmi ces derniers, les automobilistes et les motards le savent bien, la souscription d’une assurance auto moto étant obligatoire pour tout conducteur d’un véhicule terrestre à moteur.
Les locataires d’une habitation non-meublée le savent bien aussi puisque l’assurance habitation demeure une obligation légale. Ces assurances pour lesquelles la souscription d’un contrat est imposée sont autant de dépenses contraintes.
Entre autres avantages, les comparatifs d’assurance permettent notamment de réaliser des économies sur ces dépenses contraintes puisqu’il apparaît clairement que même à garanties égales, les compagnies d’assurance appliquent les tarifs qu’elles veulent.

Comparatif assurance : des contrats à la carte pour les assurances librement choisies

Il y a, comme vous le savez, des produits d’assurance pour lesquels la souscription est libre. Il en va ainsi notamment de la santé. En effet, la souscription d’une mutuelle santé est facultative et ne dépend à ce titre que de la volonté du souscripteur.
Les comparatifs d’assurance s’avèrent également nécessaire pour une complémentaire santé puisqu’ils permettent à la personne désireuse de souscrire une complémentaire santé d’ajuster ses besoins propre en amont.
En d’autres termes, il est possible de prévoir le montant des remboursements pour certains postes de dépenses, généralement mal (ou pas) pris en charge par l’assurance maladie, tels que le dentaire, l’optique, l’hospitalisation ou encore les dépassements d’honoraires pour les consultations.