Travaux d’isolation des combles perdus

 

Ouate cellulose, laine de verre, laine de roche, déroulé, insufflé, l’isolation qui sera choisie viendra calfeutrer thermiquement une partie de toiture perdue pour tout autre usage. Personne n’est destiné, une fois la pose réalisée, à s’y attarder. Après un traitement éventuel des charpentes, les travaux d’isolation tiendront compte surtout et avant tout de la performance recherchée. Aucun pont thermique n’est à ignorer. Bien des surfaces ne peuvent avoir une destination d’occupation ou servir d’abri pour du rangement. Inatteignable, inutilisable, les combles perdus seront le refuge de quelque insecte en perdition. Pour être pleinement efficace, isoler une maison se réalise du sol au plancher, des divers niveaux ou étages à la toiture pour la notion horizontale et passe par les murs pour la version verticale. Bien des maisons, bâtiments, souvent dans des constructions anciennes, se distinguent par des hauteurs de combles extrêmement réduites. L’accès y est sportif. Impossible de tenir debout. L’espace porte donc bien son nom : perdu.

 

Les économies d’énergie passent par une parfaite et complète isolation. Oublier un seul coin de toiture, c’est donner une faille à la performance générale de l’ensemble. Faire appel à un professionnel c’est s’ouvrir des crédits d’impôts potentiels. Les entreprises de bâtiment utilisent par ailleurs du matériel adapté pour s’ingénier à isoler même dans des conditions très difficiles. Les combles perdus souvent répondent à ces caractéristiques. Il convient d’utiliser des techniques de pose en fonction des surfaces concernées. Insuffler de l’isolant dans des combles perdus convient parfaitement sur des petites surfaces où l’espace peut être rempli. Dans d’autres cas, dérouler de la laine de verre ou de roche peut s’avérer la meilleure option pour isoler efficacement des combles perdus.

 

En procédant à ces travaux de finition, un habitat remplira pleinement ses conditions de performance pour maintenir une douce chaleur par des temps de froidure et une fraîcheur plus qu’appréciable lors des étés, en particulier ceux frappés par la canicule.