Le rotin synthétique

Le rotin est un matériau naturel qui possède de nombreuses qualités. En effet, cette liane pleine issue du rotang est très souple et de ce fait, facile à modeler. Cette souplesse est associée à une grande résistance qui en fait un matériau idéal pour la fabrication de meubles et de divers stores dans la maison. De plus, le rotin est très élégant et peut être associé à la plupart des autres éléments tels que le fer, l’aluminium ou les tissus. Le rotin synthétique ou résine tressée, quant à lui, est un matériau fabriqué généralement avec des produits chimiques et plus précisément le polyéthylène haute densité ou Pehd. Ces rotins synthétiques imitent à la perfection le rotin naturel tant sur la forme que les couleurs, et ont les mêmes propriétés de résistance que le rotin authentique face aux intempéries comme les rayons ultraviolets du soleil et l’humidité. Par ailleurs, les conditions d’utilisation des produits finis influencent également sur la résistance de la matière aux intempéries. Il existe plusieurs gammes de rotins synthétiques dont les meilleures sont l’écolène et le cyroplene. Les rotins synthétiques haut de gamme sont entièrement recyclables et ne contiennent pas de plastifiant. Par conséquent, ils sont fiables et non toxiques contrairement à la contrefaçon bas de gamme qui, en plus d’être toxique, s’use très vite. Une autre caractéristique permettant de détecter les résines tressées bas de gamme est également au niveau de la finition qui est bâclée. Quand l’usure se présente, on peut constater la décoloration de la structure du matériau, ou encore la cassure des armatures.

La technique d’utilisation du rotin synthétique

Selon le meuble à fabriquer, il existe plusieurs étapes de préparation et d’assemblage à suivre. La première consiste à déterminer la nature des structures. Elles peuvent être en bois, comme le teck qui est un bois très dense et solide, pour les tables et les fauteuils. Par contre, l’aluminium est utilisé pour les chaises et les tables basses. Après avoir choisi l’armature, l’étape suivante consiste à façonner toutes les pièces du meuble selon la forme de ce dernier et les relier entre elles. Généralement, les différentes pièces de la structure sont reliées par collage ou soudure électrique. La finition des soudures doit être parfaite pour éviter aux utilisateurs de s’écorcher. Lorsque la structure commence à prendre la forme finale du meuble, elle est ensuite peinte à l’aide d’une technologie de peinture en poudre qui est très performante en terme de qualité. L’étape suivante est la plus délicate puisqu’il s’agit du tressage des fibres du rotin synthétique. Le tressage est généralement effectué à la main par des artisans qualifiés et les fibres sont déjà modélisées selon la forme voulue. Cela assure la solidité du produit tout en ajoutant une touche esthétique le mettant en valeur. En effet, le rotin étant un matériau noble, le fait de le tresser à la main est un atout indéniable pour son apparence. Il existe plusieurs types de tresses dont les plus courants sont les tresses décalées utilisées pour les sièges et les dossiers, et les tresses serrées pour les accoudoirs et les armatures. Quand les tresses sont finies, l’excès de fibre est enlevé. Enfin, la dernière étape consiste à l’installation du rembourrage ou des coussins. Ces derniers ont été préalablement préparés c’est-à-dire adaptés à la taille du meuble et peints selon la couleur de celui-ci. Ils peuvent être sanglés sur le meuble en rotin ou déplaçables.

Les matériaux utilisés

L’élément de base est le rotin synthétique, qui doit être prêt à l’utilisation. Viennent ensuite les matériaux pour les armatures qui sont le fer, l’aluminium ou le bois. Ces structures sont réalisées et assemblées selon la forme du meuble par l’intermédiaire des appareils comme un poste à souder électrique, un four électrique, un sableur ou encore un bac de nettoyage. Les fabricants peuvent également utiliser certains tissus pour embellir les produits. De même pour les coussins hydrofuges qui sont pour la plupart composés de polyester blanc à l’intérieur et de polyester tissé pour la couverture extérieure. Le choix de la couleur est très important pour faire ressortir dans un premier temps la beauté du meuble, mais également pour que celui-ci aille bien avec les autres éléments de la maison. En effet, le rotin est un matériau polyvalent et on le retrouve souvent dans les meubles de salon, de cuisine ou de jardin. Le tissage des fibres de rotin joue un rôle très important dans le résultat final et doit donc être soigné. Concernant les matériaux, leur choix est primordial pour garantir la longévité du meuble, mais aussi et surtout pour faciliter son entretien.