Amis fumeurs, et si vous deveniez « vapoteurs » ?

Une batterie, un atomiseur et une cartouche remplie « d’e-liquide », voilà en gros ce qu’est une cigarette électronique. Les fumeurs se transforment en « vapoteurs » parce qu’ils absorbent de la vapeur d’eau aromatisée, chargée ou pas en nicotine. Ils ne fument pas, ils ne brûlent pas, ils ne carbonisent pas une cigarette : ils inhalent des vapeurs. C’est une petite résistance qui fait chauffer et évaporer le précieux liquide à l’arôme de tabac, de café, de fraise, de chocolat, de menthol, etc.

En plus, les « vapoteurs » ne laissent pas des mégots dégoûtants dans les cendriers (ou pire, en pleine nature), ils n’ont plus une haleine de chacal, ni des vêtements à l’odeur nauséabonde, ni des dents toutes jaunes, ni un cancer potentiel qui les attend, et surtout, ils n’intoxiquent pas leurs voisins !

Au travail, ils ne sortent pas toutes les demi-heures pour aller « s’en griller une » comme ils disent. Leur patron, toujours sensible aux questions de rendement, ne les surveille plus avec un mauvais œil. Avant une réunion professionnelle, les « vapoteurs » n’ont plus à mastiquer un chewing-gum parfumé à la menthe forte pour essayer de masquer leur haleine, toujours très désagréable pour leurs interlocuteurs non-fumeurs.

Ils font même des économies en préservant leur santé et celle des autres. L’e-cigarette est une petite révolution sanitaire, financière et de savoir-vivre en communauté. Il existe même des cigares ainsi que des pipes électroniques.

Comme vous le voyez, le fumeur n’a plus aucune excuse pour ne pas devenir « vapoteur » ou « inhalateur » et pour creuser le sujet, n’hésitez pas à visiter cette boutique française de cigarettes électroniques, et plus particulièrement sa foire aux questions ou encore son blog.