Effectuer un master en Europe

Comprendre le fonctionnement d’un master européen demande au préalable un éclaircissement sur le système de de transfert et d’accumulation de crédits ECTS (European Credit Transfer System) mis en place par l’Union européenne.

Ainsi, dans le cadre du système européen de crédits, 60 crédits représentent le volume d’une année d’études, 120 crédits le volume de deux années de travail.La mise en place de ce système a deux objectifs. Il permet de définir la charge de travail à valider par l’étudiant afin d’atteindre les objectifs du programme. Ensuite, la mise en place d’un tel système permet une lecture et une comparaison des programmes d’études, plus limpide, pour tous les étudiants, qu’ils soient issus du pays ou étrangers. Enfin, les ECTS facilitent les échanges universitaires et la reconnaissance par les employeurs européens.

Pour les étudiants français, Un master comme le master mse par exemple est un diplôme qui sanctionne 5 ans d’études. Après avoir validé 180 credits ECTS minimum, les étudiants obtiennent une licence (Bachelor degree en anglais). Ils peuvent ensuite s’inscrire en master. Il en va de même pour de nombreux pays européen sauf pour le Royaume-Uni et plus généralement les pays anglo-saxons où les choses sont sensiblement différentes.

En effet, il faut noter qu’au Royaume-Uni l’intitulé du diplôme varie en fonction du domaine étudié, ainsi, un master en littérature anglaise sera par exemple classifié comme étant un « Master of Arts » alors qu’un master en gestion portera l’intitulé « Master in Buisness ». Les étudiants ont 4 semestres pour valider les 300 crédits nécessaires à l’obtention de leur diplôme. A la fin de chaque année, les crédits des unités d’enseignement que l’étudiant aura validées sont additionnés.

Si vous effectuez une année d’études dans ce pays,ou si vous avez commencer un bachelor et souhaitez effectuer un master dans un autre établissement, le principe est simple.L’école, qui doit être accréditée, se chargera de la transcription des crédits. En reportant à la fin de chaque année, le total de crédit validé sur un relevé annuel. Ainsi, la gestion des crédits cumulés sera transférée dans votre établissement d’accueil ou établissement d’origine. Certains établissements accrédités proposent également le même système à distance.