La dégringolade des prêts immobiliers

La quantité des prêts immobiliers concédés en 2015, a baissée de 26.4 % par rapport à 2014. Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les faibles taux d’intérêts, n’ont pas inversés la tendance. Le marché était déjà en recul de 4.2 % en 2011, suite à deux années successives de baisse. Des montants de prêts situés entre 117,5 et 120,5 milliards, ont étés consentis en 2015, par rapport à 2014, où seulement 161,6 milliards furent accordés par les banques.

Une descente fulgurante

Les emprunts concernant l’immobilier ancien, stagnent en stoppant les reventes face à une baisse de 35 % des sommes empruntées. Concernant le marché du neuf, l’évaluation est un peu moins marquée, avec 11.5 % de chute de prêts consentis, fin 2012.

Avant même que la nouvelle loi remplaçant la loi Scellier concernant les emprunts à taux zéro voit le jour, 15 à 20 000 personnes ont acquise un logement. La baisse du marché immobilier est liée à la conjoncture économique que nous connaissons déjà depuis plusieurs années, et aussi au prix encore élevé de la pierre. Cela traduit la morosité du marché immobilier en 2015. Pour plus d’informations sur le sujet vous pouvez lire les actualités de de l’agence immobilière à Créteil.

En effet, les transactions immobilières ont beaucoup diminué et les pronostics ne sont pas plus optimistes. Le programme « Revisitons les prix » a pour but de faire prendre conscience aux propriétaires de la nécessité de baisser leurs prix afin de pouvoir relancer l’activité immobilière. Cette décision est née de la constatation que la baisse des ventes immobilières est notamment due à la gourmandise financière des vendeurs.

Les chiffres

Le nombre des ménages les plus modestes empruntant pour l’achat de leur logement ancien à baissé atteignant 37,8% en 2012, alors qu’ils étaient à 40,1% en 2011.Le chiffre des emprunteurs plus nantis par contre a augmenté.