La devise bitcoin surveillée de près

Le bitcoin est une nouvelle devise. Lancée en 2009, elle inquiète de plus en plus. Annoncée comme monnaie éthique défiant la finance, le bitcoin est surveillée par de nombreuses organisations qui veulent la réguler.

bitcoin-l

Une monnaie à part

Quand le bitcoin a été lancé en 2009, la communication le présentait comme révolutionnaire et éthique. Sa mission : sauver le monde de l’économie et du rendement à tout prix. L’intérêt majeur de cette monnaie était qu’aucune transaction ne se faisait avec des frais. Au début, l’achat via cette devise ne pouvait se faire que sur internet avec des sites précurseurs comme WordPress, Telepienso, Reddit, Shamanscents.com, … Depuis le bitcoin peut servir à acheter dans des boulangeries, des restaurants et prochainement chez Monoprix.

Des mouvements suspects sur le marché du bitcoin

Si les transactions sont gratuites, il faut bien acheter des bitcoins, et là, le prix varie. Il a varié énormément avec des écarts de 1 à 8 ! C’est colossal le rendement qu’on pu avoir certaines personnes qui ont misé de l’argent. Car oui, les investisseurs ont utilisé le bitcoin pour s’enrichir. Tout cela est loin de l’idée véhiculée originellement par le bitcoin.

Des organisations désireuses de réguler le bitcoin

Avec un fondateur inconnu et des mouvements très suspects, le bitcoin inquiète le milieu de la finance et bien d’autres organisations. L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) a publié un rapport pour alerter les utilisateurs sur les risques. Mais elle n’est pas la seule à vouloir une régulation. L’Etat français par l’intermédiaire du Ministre des Finances souhaite encadrer l’utilisation du bitcoin. Tout cela va à l’encontre des valeurs promues par cette nouvelle devise qui compte bien se développer.