À la découverte de la péninsule Antarctique : mystère et fascination

Envie de casser la continuité routinière de votre quotidien ? Pourquoi ne pas faire une folie est partir à la rencontre d’un territoire de l’extrême, dont les paysages sont hors-du-commun, la faune insolite, la réputation énigmatique et fascinante…
En effet, désormais, il est possible de partir à l’aventure vers le fabuleux et mythique continent qu’est l’Antarctique, en découvrant l’épatante et montagneuse péninsule Antarctique notamment, grâce, entre autres, à de nombreuses croisières. Sauvage et préservée, cette terre est aussi le refuge de plusieurs stations scientifiques, le climat étant plus doux que sur le reste du continent de glace.

Voici un petit aperçu de ce qui vous attend si vous tentez l’expérience au bout du monde…

Hope Bay
La « baie de l’Espoir » est un espace charmant qui abrite une impressionnante population d’attachants manchots adélie. Avec leur ventre blanc et leur dos couvert d’un beau plumage noir bleuté, ces animaux sont définitivement émouvants. Une importante station scientifique argentine est toujours en activité dans la baie.

L’île volcanique Paulet
Lotie au nord de la mer de Weddell, l’île Paulet est le refuge du sympathique cormoran aux yeux bleu ou encore de l’océanite de Wilson, un petit oiseau marin qui migre vers le nord pendant l’hiver. Cette toute petite île constituée de lave refroidie, contraste magnifiquement avec la blancheur des morceaux de glace qui l’entourent.

Le chenal Lemaire
Pas toujours praticable, le chenal Lemaire est pourtant superbe. Il permet notamment une belle promenade au pied de majestueux pics glacés et l’observation de phoques tranquillement posés sur la banquise environnante. Le paysage est ici subjuguant et grandiose : des falaises abruptes s’immergent dans le chenal, peuplé d’icebergs.

Le détroit de Gerlache
En longeant la côte ouest de la péninsule Antarctique, on accède au détroit de Gerlache. Cet espace d’une pureté épatante est le sanctuaire de plusieurs mammifères marins. Il est possible d’admirer par exemple l’imposante baleine à bosse, la baleine de Minke ou encore l’orque.

Paradise Bay et l’île Goudier
Ce lieu est le territoire des scientifiques : en effet, la base argentine Almirante Brown y est installée, ainsi que la station chilienne Gabriel Gonzales Videla, à Waterboat Point, gentiment encerclée d’une colonie de manchots papous.
Sur l’île Goudier se trouve le Port Lockroy, ancienne base militaire britannique reconvertie en musée.

L’île Adelaïde et la baie Marguerite
Enfin, un peu plus au sud se tient l’île Adélaïde, sur laquelle des recherches sur la géophysique et les conditions atmosphériques d’un intérêt conséquent sont menées. La baie Marguerite non loin de là, loge quant à elle le site de East Base, déclaré monument historique, sur lequel on peut voir des vestiges de guerre comme un tank ou encore un moteur d’avion, admirablement conservé.

Pour en savoir plus sur l’Antarctique.