Créer une ouverture dans un mur porteur

Il existe deux principales méthodes pour gagner de l’espace dans une maison. La première consiste à mettre à bas un mur. Il s’agit de démolir complètement le mur pour obtenir une surface plus spacieuse. La seconde technique consiste à ouvrir le mur porteur. Celle-ci permet d’augmenter la superficie tout en perçant le mur et donc créer une ouverture. Avant de commencer la réalisation d’une ouverture dans un mur porteur, il importe de s’assurer en premier lieu qu’il s’agit bien d’un mur porteur et non d’une simple cloison. Pour s’y prendre, l’on devra repérer les supports ou les points d’appui des pièces de charpente du bâtiment. Ils se situent généralement au sommet des murs extérieurs. Une autre technique pour reconnaître un mur porteur est le fait qu’il est en principe fabriqué avec du béton cellulaire.

L’on peut cependant trouver des murs porteurs fabriqués avec d’autres matériaux, comme le parpaing, la brique monomur, la brique pleine, la terre pisé et la pierre. Certains maçons emploient également des matériaux plus novateurs, comme l’acier, la paille et les panneaux sandwichs.

La seconde étape de la réalisation d’une ouverture dans un mur porteur consiste à repérer les câbles et installations électriques éventuellement insérés dans le mur et à les déplacer si l’on en trouve. Poursuivre l’opération par la phase d’étayage. Il s’agit de former des étais pour empêcher l’effondrement du mur. Le mur porteur étant l’ossature principale du bâtiment, garanti donc sa solidité. Percer d’abord des deux côtés de l’ouverture, puis la partie supérieure. Faire entrer un madrier ou une poutre dans ces ouvertures. Soutenir ce bastaing à l’aide de 4 étais métalliques que l’on dispose de chaque côté du mur nouvellement percé. Ne pas oublier de garder un espace de 25 centimètres depuis l’ouverture du haut et de 20 centimètres chacun depuis les 2 côtés de gauche et de droite. Fixer un linteau dans l’espace situé au-dessus de l’endroit de l’ouverture. Procéder de la même manière pour les deux autres côtés.

Attendre que le linteau soit bien fixé sur le mur et effectuer l’ouverture. Une fois que l’ouverture est formée, passer aux travaux de protection du sol situé sur les deux côtés du mur. En se servant d’une tronçonneuse à disque, former l’ouverture selon les mesures souhaitées. Avant de terminer l’opération, damer avec une masse la partie basse de l’ouverture. Il reste à faire les finitions des parois de l’ouverture pour que celle-ci soit bien en harmonie avec le reste du mur porteur. A souligner que l’exécution de travaux d’ouverture d’un mur porteur doivent avoir fait l’objet d’étude par un spécialiste. Ce dernier saura guider le propriétaire dans la réalisation de l’ouverture ou lui donner des conseils.