Comment choisir un moteur industriel ?

Un moteur électrique industriel a pour but d’animer la mécanique des machines d’une usine. Il possède une application bien particulière. Chaque moteur est différent et doit être choisi en fonction de son utilisation. Mais également d’après une liste de critères à prendre en compte pour faire son choix.

Choisir son moteur en fonction de son type

Avant d’acheter un moteur industriel, il convient de l’adapter à son installation électrique. D’où la nécessité d’opter pour un type de moteur en particulier. À savoir, un moteur triphasé ou un moteur monophasé. En l’occurrence, le moteur électrique monophasé est généralement utilisé pour des appareils domestiques (ex : bétonnière). Pour une application industrielle, il sera recommandé de se tourner vers un moteur électrique triphasé. Il s’agit d’un moteur fonctionnant avec un courant électrique doté de 3 phases.

Déterminer la puissance du moteur industriel

Le moteur industriel se choisira également d’après sa puissance, en KiloWatt (kW), en chevaux (CV) ou parfois en Horse Power (HP). C’est le mouvement souhaité qui déterminera la puissance et le couple du moteur industriel à choisir. Il convient alors de savoir quelles sont les forces et vitesses en sortie du moteur ou encore si le mouvement est supposé être linéaire ou rotatif. Il est possible de transformer le mouvement à l’aide d’un réducteur.

La vitesse de rotation d’un moteur industriel

Un autre critère à prendre en compte avant de choisir son moteur industriel est la vitesse de rotation. Elle s’exprimera en tr/min ou en rpm (rotation par minute). La fréquence du courant aura une influence sur la vitesse de rotation. Et pour que la vitesse d’un moteur soit variable, il doit être doté d’un variateur. Lorsque la vitesse d’un moteur industriel doit varier de façon rapide, on recommande d’opter pour un moteur synchrone, qui fournira un champ magnétique permanent.

Quel type de montage/fixation pour un moteur industriel ?

Le type de montage/fixation du moteur constitue également un critère à prendre en compte. En effet, il existe plusieurs types de montages, à savoir : B3, B14, B5, B34 et B35. Ce type de montage concerne tous les types de moteurs électriques (triphasés ou monophasés). Par exemple, on retrouve le montage B3 sur le moteur à pattes. Le B5 est un moteur à bride, quant au B34, il s’agit d’un moteur à pattes avec bride.

Réaliser des économies d’énergie avec le variateur de vitesse

Lorsqu’on pense au rendement, il convient également de penser à la consommation du moteur. Et c’est là qu’intervient le variateur de vitesse. Celui-ci permet en effet de réaliser des économies d’énergie électriques. Son rôle est d’ajuster la consommation énergétique d’un moteur industriel en fonction des besoins réels d’une entreprise. Grâce à lui, les machines sont plus performantes et les coûts de maintenance industrielle réduits. Nombreux sont les moteurs du secteur industriel qui fonctionnent constamment à plein régime alors que ce n’est pas toujours nécessaire.

La garantie d’approvisionnement par le constructeur

Enfin, le client doit pouvoir s’assurer auprès du constructeur que celui-ci dispose d’approvisionnement en cas de problème moteur. En effet, s’il n’est pas en mesure de fournir une pièce de remplacement rapidement, il peut s’agir d’un point pénalisant au moment de choisir un moteur industriel. Idéalement, ces questions seront précisées dans le contrat de maintenance industrielle.