Quelle alternative à la station d’épuration ?

Le traitement des eaux usées domestiques est primordial et obligatoire. Généralement, la collecte des eaux usées dans les habitations se fait de manière collective à l’aide des canalisations dans lesquelles elles seront acheminées vers une station d’épuration. Pour les habitations qui ne sont pas reliées avec l’assainissement collectif, l’assainissement individuel reste la seule alternative.

Comment fonctionne un assainissement individuel d’eaux usées ?

L’assainissement individuel ou ANC (assainissement non collectif) requiert des dispositifs de collecte, de prétraitement et d’épuration (cf les schémas des systèmes de traitement des eaux usées d’Emo France). Les eaux usées passent d’abord dans une cuve étanche qui joue le rôle de décanteur afin de filtrer les matières solides et les particules en suspension. Ensuite, elles entrent dans un réacteur naturel constitué de sable ou de zéolite qui élimine les pollutions restantes. Après cela, les eaux épurées vont être rejetées dans le sous-sol ou vers les lieux autorisés par un dispositif d’infiltration.

eaux-usees

Quand utiliser l’assainissement individuel ?

L’ANC est obligatoire dès que l’évacuation des eaux usées d’une habitation ne peut être raccordée à une station d’épuration. C’est un impératif d’ordre environnemental et sanitaire. Installé à proximité du bâtiment et dans la limite de la propriété du concerné, le dispositif d’assainissement non collectif élimine la pollution de l’eau avant leur retour à la nature.

En somme l’ANC est nécessaire pour les habitations isolées comme en campagne ou quand le relief est trop délicat pour qu’il existe un système de traitement collectif. Dans ces cas, il est obligatoire pour être en conformité avec la loi.