Aider les victimes, un combat au quotidien

Peut-être le plus vaste combat de l’Institut pour la Justice, l’aide aux victimes ainsi que la lutte pour l’amélioration de leurs droits est en permanence au cœur de ses préoccupations.

L’engagement de l’association est tel qu’au fil du temps l’Institut pour la Justice est devenu absolument incontournable.

Pour les victimes de dysfonctionnements judiciaires il s’agit ici de trouver une écoute attentive, compréhensive et une oreille au fait des difficultés rencontrées.

L’IPJ et ses membres prennent le temps de ce moment intime. C’est à ce moment que les permanents de l’association proposent aux victimes de se rapprocher d’associations d’aide et de soutien plus spécialisées et à même de leur apporter appui et assistance.

L’institut pour la Justice fait lui, sa priorité de donner la parole aux victimes. Ces dernières sont trop souvent seules et laissées de côté pendant toute la durée des débats judiciaires.

Elles ressentent souvent le besoin de faire part des obstacles qu’elles rencontrent tout au long de leur parcours.

La complexité d’obtenir un jugement équitable et la différence de traitement entre elles et le condamné, reviennent souvent. À côté de cela, un certain nombre de victimes ne se sentent pas du tout prises au sérieux dans l’expression de leurs ressentis, elles décrivent la prise en charge médicale et psychologique comme bien insuffisante voir inexistante.

Il est important pour l’Institut pour la Justice de recueillir de tels témoignages et de les répercuter jusqu’aux plus hautes instances de la République. Dans le but de mettre ces mots en avant et d’en faire une priorité pour le gouvernement, des colloques, tels que le « Rassemblement Justice 2012 », sont organisés régulièrement par L’IPJ.

Lors de tels débats, experts de l’association et victimes partagent leurs idées et leurs pistes de réflexion en rapport direct avec l’état général de la justice pénale en France.